Aller au contenu
Cerbere Styxx

Questions supplémentaires de la session de questions-réponses de la BlizzCon

Messages recommandés

Le 3 novembre, lors de la session questions-réponses sur World of Warcraft de la BlizzCon 2018, les joueurs ont pu demander de nombreuses choses aux intervenants Alex Afrasiabi, Ion Hazzikostas, John Hight et Chris Robinson. Mais certaines questions nécessitaient parfois des réponses plus longues que prévu, et finalement, huit participants n’ont pas eu l’occasion de nous poser la leur. Voici donc les questions auxquelles nous n’avons pas eu le temps de réagir, accompagnées de nos réponses.

 

Ces 14 dernières années, nous avons tué de nombreux méchants de l’univers de Warcraft. De quelle manière comptez-vous y amener de nouveaux personnages et menaces ?

 

Si la plupart des méchants emblématiques de World of Warcraft sont issus des jeux de stratégie (comme Illidan ou Arthas), vous rencontrez de nouveaux personnages et menaces depuis le départ (à l’image d’Onyxia ou des défias). Nous sommes parfaitement conscients qu’il est indispensable de préparer les menaces du futur tandis que vous affrontez celles du moment. Un grand méchant ne doit pas sortir de nulle part et vous surprendre totalement. Nous prévoyons nos extensions avec beaucoup d’avance afin de les amener petit à petit et de créer des arcs narratifs qui s’y rapportent. Garrosh Hurlenfer est l’exemple parfait d’un personnage créé pour World of Warcraft et que nous avons développé pour en faire un grand méchant, puis l’un des acteurs principaux de la guerre entre Azeroth et la Légion ardente. En étant attentifs, vous pouvez voir des indices relatifs aux prochaines grandes menaces du jeu.

 

Quand l’application mobile de World of Warcraft sera-t-elle terminée ?

 

Si vous voulez parler des fonctionnalités sociales actuellement absentes de l’application, tels que le calendrier et la discussion de guilde / communauté, nous y travaillons d’arrache-pied et espérons pouvoir les sortir dans les mois à venir. Certains changements apportés à l’infrastructure technique pour Battle for Azeroth nous ont poussés à reprendre l’application Companion de zéro, ce qui nous permettra finalement d’en consolider les fondations.

Comptez-vous élargir les récompenses de réputation à tout le compte ?

 

Nous tenons à ce que les personnages conservent une progression relativement distincte. Créer un autre personnage permet notamment de se donner de nouveaux buts et de partir en quête de nouvelles récompenses une fois à court d’objectifs atteignables avec votre personnage principal, c’est pourquoi la réputation ne vaut pas pour tout le compte. Cependant, certains joueurs se sentent obligés de la monter à chaque fois, ce qui peut être frustrant, aussi souhaitons-nous faire tout notre possible pour répondre à leurs inquiétudes. Voici ce que nous implémenterons avec Les flots de la vengeance :

  • Les apparences de transmogrification qui ont un prérequis de réputation se débloqueront désormais pour tout le compte. Plus besoin de remonter telle ou telle réputation avec un nouveau personnage si vous souhaitez porter leur tabard.
  • Les hauts faits nécessitant un certain nombre de réputations exaltées prendront désormais en compte la progression de tout votre compte.
  • Pour la réputation des Champions d’Azeroth, l’accès aux améliorations de niveau d’objet du Cœur d’Azeroth vaudra pour tout le compte. Si vous avez au moins un personnage Révéré, tous vos autres personnages de niveau 120 pourront aller voir Magni pour améliorer le niveau d’objet de leur cœur d’Azeroth de 45 points d’un coup.

 

Que pouvez-vous nous dire de vos projets concernant les combats de mascottes ?

 

Les combats de mascottes demeurent une mécanique amusante en plus de l’expérience centrale de World of Warcraft. À mesure que nous introduirons de nouvelles zones et davantage de contenu, vous pourrez retrouver des mascottes inédites à dompter ou à gagner en récompense. Avec Les flots de la vengeance, les joueurs cherchant un nouveau défi à relever pourront s’essayer au donjon de combat de mascottes Gnomeregan. Sur le long terme, nous aimerions jeter un regard neuf sur les combats de mascotte « JcJ » pour peut-être les enrichir et en faire plus qu’une simple mécanique de niche.

 

L’équipement retrouvera-t-il un jour son fonctionnement antérieur au système « De guerre » et « Forgé par les titans » ?

 

C’est peu probable.

 

Auparavant, l’équipement ne pouvait s’obtenir que via quelques rares activités telles que les raids ou le JcJ coté. Ainsi, il fallait parfois des mois pour mettre la main sur une pièce en particulier. Si la quantité et la variété des sources d’équipement ont augmenté au fil des années, le rythme d’obtention des récompenses correspondait de moins en moins à celui de l’activité. Ainsi, dans Mists of Pandaria, une guilde qui avançait dans une zone de raid pendant deux mois pouvait se trouver totalement équipée au niveau correspondant avant même d’avoir fini ladite zone. Et quand un groupe n’est plus motivé ou pressé de remporter des récompenses en raid, il arrête d’avancer, même si les combats restent amusants. Si vous étiez bloqués face au Sha de la peur, il était peu probable que votre groupe gagne en puissance de semaine en semaine pour enfin le vaincre. Ceci a mené à la création des objets foudroyants de la mise à jour 5.2, qui ont évolué vers le système que nous connaissons aujourd’hui.

 

Le bonus « De guerre » peut être obtenu lors de la plupart des combats et permet au niveau d’équipement général d’un groupe d’augmenter en continu. Nous apprécions également son effet de surprise pour tous types de joueurs et d’activités. Nous comprenons que lorsqu’un joueur extrêmement chanceux trouve un objet « Forgé par les titans » parfait sur un boss du mode outil Raids, cela puisse donner le sentiment de réduire l’importance du contenu Mythique. Mais ce n’est finalement qu’une seule pièce d’équipement : dans l’ensemble, les joueurs du mode Mythique seront mieux équipés que les joueurs des modes Normal et Héroïque, même si ces derniers ont un coup de chance. Nous avons réduit les probabilités qu’ont par exemple les armes ou armures azéritiques d’être « Forgées par les titans », ainsi que les chances d’apparition de très bonnes pièces dotées de ce bonus dans Battle for Azeroth. Auparavant, de nombreux joueurs se sentaient obligés de refaire du contenu inférieur à leur niveau d’équipement dans l’espoir d’obtenir des améliorations de ce genre, un comportement qui tend aujourd’hui à disparaître.

 

Les joueurs voudront toujours utiliser les meilleurs traits de leur équipement azéritique pour chaque situation. Pourquoi les punir avec un coût de retouche prohibitif ?

 

Il y a pour nous une différence entre les attributs des objets et ceux des personnages, tels que les talents ou spécialisations. Normalement, les premiers sont immuables, ou nécessitent pour être changés un processus de destruction comme lors du remplacement d’une gemme ou d’un enchantement, ou encore d’une relique d’arme prodigieuse dans Legion. Un bijou guérisseur reste un bijou guérisseur et ne peut devenir un bijou tank si vous voulez passer de Sacré à Protection. Pour utiliser ces deux spécialisations à un niveau donné, il vous faudra des bijoux de qualité similaire pour chacune.

 

Nous restons en revanche attentifs à vos commentaires concernant la flexibilité des spécialisations. Nous tenons à ce que l’armure azéritique soit malléable, afin que vous puissiez passer de Feu à Givre si vous le souhaitez, ou encore d’Armes à Protection pendant une semaine si le tank de votre groupe n’est pas là. Sans quelques restrictions, ce système ne serait qu’un ensemble de talents secondaire et maladroit, et une limitation sous la forme d’un simple temps d’attente vous forcerait à rester sans rien faire entre deux changements de trait. Nous avons donc opté pour un coût de départ très bas (5 pièces d’or) aux fluctuations rapides, de manière à ce que les retouches périodiques soient quasiment gratuites mais qu’il soit difficile de le faire constamment.

 

Néanmoins, les mauvais choix ou les expérimentations peuvent vite dégénérer et augmenter le prix des retouches, mêmes occasionnelles, de manière considérable. Avec Les flots de la vengeance, nous doublerons le taux de réduction du coût des retouches afin que ce dernier diminue de 50 % toutes les 24 heures. De plus, du fait des nouveaux traits azéritiques contenus dans la prochaine mise à jour ainsi que des changements apportés à ceux existants, nous réinitialiserons tous les coûts de retouche à la sortie des Flots de la vengeance.

 

Comment comptez-vous motiver les joueurs à faire des raids mythiques alors que l’équipement de pierre mythique peut atteindre des niveaux faramineux grâce au bonus « Forgé par les titans » ?

 

En plus des titres prestigieux et des récompenses ornementales qu’ils rapportent, les raids mythiques restent l’une des sources les plus fiables pour obtenir de l’équipement de pointe et permettre de cibler des pièces spécifiques via les jets bonus et le commerce. Ce n’est pas un hasard si les joueurs les mieux équipés du jeu sont, presque sans exception, des joueurs de raids mythiques qui explorent tout le contenu de haut niveau. Auparavant, les raids étaient le seul moyen d’obtenir le meilleur équipement de World of Warcraft, mais nous souhaitons aujourd’hui créer des systèmes de progression d’équipement de haut niveau parallèles pour différents styles de jeu (raids, donjons, JcJ compétitif) afin de récompenser diverses formes de talent, de dévouement et d’organisation. Idéalement, chacun de ces systèmes conférera aussi des bonus uniques, ceci afin de les différencier.

 

Comment comptez-vous accueillir les nouveaux joueurs qui se sentent submergés par l’immensité du contenu du jeu ?

 

D’un côté, l’étendue et la profondeur de World of Warcraft comptent parmi ses atouts. Quiconque découvre Azeroth aujourd’hui accède à 14 ans de contenu, des mondes entiers et d’immenses histoires. Mais tout cela peut aussi être intimidant. En incluant un sésame à nos dernières extensions, nous nous sommes notamment assurés que les joueurs puissent se plonger directement dans nos aventures les plus récentes et les plus incroyables, mais c’est loin d’être la meilleure solution.

 

Nous jetons un regard neuf sur l’expérience des nouveaux joueurs dans le but de la rendre plus représentative de la qualité et de l’envergure du jeu tel qu’il est aujourd’hui. C’est un projet sur le long terme, mais il est indispensable car de nombreux joueurs s’essaient constamment à World of Warcraft pour la première fois, et nous tenons à les accueillir correctement en Azeroth et à leur montrer à quel point le jeu est fantastique.

 

 

Un grand merci à tous d’avoir pris le temps de participer à cette session de questions-réponses. Nous avons adoré voir tant de joueurs venir à la Foire de Sombrelune pour poser des questions (et parfois donner leur avis) à l’équipe de développement. Nous avons tout lu et pris grand plaisir à parler à autant de gens que possible à Anaheim.

 


Voir la totalité de article

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×